Notre
mission

Esperamos est une boîte montréalaise de cinéma documentaire. Nos productions sont destinées au grand écran, à la télévision et aux nouveaux médias. Fondés sur des démarches originales, nos projets abordent les grandes questions de notre temps : art, citoyenneté, identité, résistances politiques, environnement, révolutions, monde autochtone et immigration.

Historique

Esperamos a été fondée en 2005 par l’auteur, cinéaste et producteur Hugo Latulippe.

Nos films ont été plusieurs fois en compétition dans les grands festivals québécois, canadiens et internationaux, dont IDFA (Amsterdam, Pays-Bas), Visions du Réel (Nyon, Suisse) et HotDocs (Toronto, Canada). Le film Ce qu’il reste de nous a notamment été en Sélection officielle au Festival de Cannes (2004) et a reçu de nombreux prix à travers le monde, en plus de remporter le Jutra du meilleur film documentaire au Québec. Alphée des étoiles a fait l’ouverture officielle de Visions du Réel en 2013 avant d’y remporter le Prix du public. Puis, ce film s’est mérité le Prix spécial du jury à Hot Docs (Toronto) ainsi qu’une série d’autres prix à travers le monde. En 2015, le film The Amina Profile (Le profil Amina) de Sophie Deraspe était de la compétition officielle au Festival de Sundance (USA).

Parmi les cinéastes et artistes avec qui nous avons tourné se trouvent Simon Beaulieu, Anaïs Barbeau-Lavalette, Vali Fugulin, François Méthé, Sarah Fortin, Émile Proulx-Cloutier, Sophie Deraspe et Francine Pelletier.

En 2013, esperamos s’est joint au Groupe Fair-Play. La fusion des ressources et des patrimoines cinéma et télé de ces deux entreprises favorise un heureux métissage et donne de l’élan aux projets qu’elles entreprennent ensemble et respectivement. (En 2016, Fair-Play a complété l’acquisition d’esperamos.) Hugo Latulippe assure toujours la direction artistique de l’entreprise et y agit également à titre de producteur exécutif, aux côtés de Michel St-Cyr et Guy Villeneuve.

2017

Le cinéaste Mathieu Roy se joint à esperamos à titre de codirecteur artistique afin de développer et produire leurs propres projets, mais aussi pour inviter des camarades cinéastes à venir développer les leurs.

Sortie des documentaires D’une mer à l’autre d’Eza Paventi, Rencontres particulières de Mathieu Vachon, Félix dans la mémoire longtemps de Hugo Latulippe, La musique à tout prix de Dominique Laurenceet de la série télé L’amour pour tous.

2016

Le Musée de la civilisation de Québec accueille l’odyssée documentaire de Hugo Latulippe 25X la révolte!, un inventaire de vingt-cinq événements et des forces vives qui transforment notre époque, et le portrait d’une nouvelle génération politique.

Sortie de Du hockey propre : petite histoire d’un film culte, de Sarah Fortin et Christian Laurence, un documentaire sur le culte que vouent les Québécois au film Slapshot; le film est en nomination aux Gémeaux dans la catégorie Meilleure émission ou série documentaire, Arts et culture.

2015

Sortie du documentaire de Sophie Deraspe Le profil Amina / The Amina Profile. Le long-métrage remporte le Prix spécial du jury Hot Docs (Toronto), est en nomination au Sundance Film Festival (Prix spécial du jury), ainsi qu’aux festivals internationaux de Stockholm, Dallas et Cleveland.

2014

Sortie des documentaires longs-métrages Love Under Cuban Skies, de Wendy Champagne; Miron, un homme revenu d’en dehors du monde, de Simon Beaulieu; Le plancher des vaches, de Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier; et de la série documentaire (8 x 1 heure) Le théâtre des opérations, de Hugo Latulippe.

2013

Esperamos se joint au Groupe Fair-Play.

Alphée des étoiles remporte trois prix Gémeaux, dont celui du Meilleur documentaire, nature et sciences; le Prix du public au festival Visions du Réel à Nyon, en Suisse; le prix spécial du jury au festival Hot Docs (Toronto), le Prix du public au Festival international du film francophone à Namur, en Belgique; et le NHK President Award au Japan Prize, à Tokyo.

Sortie du documentaire Hors combat, de François Méthé, qui nous entraîne au cœur de la réalité de quatre des meilleurs espoirs amateurs québécois de combat extrême. Quête d’excellence et résilience sont les dénominateurs communs qui décrivent le mieux ces guerriers des temps modernes, des jeunes hommes aux parcours et aux idéaux variés qui aiment vivre dangereusement.

2012

Sortie de Alphée des étoiles, long-métrage documentaire sur la petite Alphée, cinq ans, atteinte d’une maladie génétique rare. Dans une émouvante déclaration d’amour à sa fille, le cinéaste Hugo Latulippe et sa famille volent un an à la vie pour favoriser les apprentissages de la petite fée afin qu’elle puisse intégrer une classe régulière.

2011

Sortie de République : un abécédaire populaire. Le Québec connaît une époque de grisaille politique invraisemblable. Répondant à l’invitation du cinéaste Hugo Latulippe, 53 leaders d’opinions se réunissent pour commencer à reformuler un projet de société. Ensemble, ils s’adonnent à « une chasse aux mots nouveaux, aux mots qui fusent, aux mots avec un pays en-dedans ». Indignés, drôles, cinglants, ils rapaillent de cette énergie intelligente qui abonde dans le Québec de tous les jours et ils composent devant nos yeux cet abécédaire libre, iconoclaste, de la République du troisième millénaire.

2010

Sortie de La reine malade,de Pascal Sanchez, sur la démarche d’un apiculteur québécois qui tente de stopper l’hécatombe abeillère à l’échelle planétaire; le magazine Variety fait l’éloge du film. La reine malade remporte le Gémeaux du Meilleur documentaire, nature et sciences.

Sortie de La part d’ombre de Charles Gervais, un film sur une quête de liberté. Fille de réfugiés du Cambodge, Thida est née en banlieue de Montréal. Elle n'a jamais connu les Khmers rouges, mais elle a hérité d'un passé qui la hante. À la mort de son frère dans des circonstances troubles, elle s'enfonce dans la jungle cambodgienne pour retracer l'histoire des siens. Confrontée aux victimes comme aux bourreaux, elle plonge au cœur d'une humanité qui un jour a basculé et s'est perdue. Un voyage qui la conduit jusqu'au bout d'elle-même.

2008

En février sort la série Manifestes en série; en huit épisodes d’une heure, Hugo Latulippe et son équipe dressent un portrait subversif et résolument moderne du Québec des années 2000. Manifestes rafle neuf nominations aux Gémeaux de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision.

2005

Hugo Latulippe fonde la compagnie esperamos autour de l’idée d’un cinéma documentaire d’auteur qui s’inscrit dans la tradition québécoise mise au monde dans les années 60 par les artistes et artisans de l’Office national du film du Canada. Depuis, les films d’esperamos ont été plusieurs fois en compétition dans les grands festivals québécois, canadiens et internationaux, dont IDFA (Amsterdam, Pays-Bas), Visions du Réel (Nyon, Suisse), Hot Docs (Toronto, Canada), Cannes (France) et Sundance (USA). Au fil des ans, esperamos a collaboré avec de nombreux cinéastes québécois, dont Sophie Deraspe, François Méthé, Vali Fugulin, Christian Laurence, Sarah Fortin, Émile Proulx-Cloutier, Mathieu Roy, Eza Paventi, Pascal Sanchez, Marc Labrèche, Francine Pelletier, Simon Beaulieu, Michel Lam, et Anaïs Barbeau-Lavalette.

2004

Sortie de Ce qu’il reste de nous de Hugo Latulippe et François Prévost, un film-choc tourné à l'insu des autorités chinoises lors d’incursions sur le territoire du Tibet : une Tibétaine réfugiée au Québec entre clandestinement en territoire tibétain avec une vidéo du Dalaï Lama livrant un message de résistance. Le film a une longue carrière internationale et remporte des honneurs à travers le monde jusqu’en 2009; en 2004 seulement, il est de la Sélection officielle du Festival de Cannes; il est sacré Meilleur documentaire au Jutra, Best Documentary au Hollywood Film Festival, film canadien le plus populaire au Vancouver International Film Festival, et il est du Canada’s Top Ten au TIFF (Toronto). En 2009, Ce qu’il reste de nous reçoit aussi le Prix Gémeaux du meilleur scénario.